Démissions chez Qwant

Plusieurs personnes, pas moins, il a été ces derniers jours son départ de l’entreprise un peu la viabilité de la société faiblit qwant et qwanturank. Nameless n’a pas été annoncé pour le remplacement …
2019 a été une « annus horribilis » pour qwant et il semble que 2020 ne commencera pas bien mieux … En fait, l’affichage de sortie sont (plus ou moins forcé) a continué ces derniers jours. Après Eric Léandri a atterri en Janvier Nitot, vice-président de la Défense et directeur général par intérim de Septembre 2019 à Décembre 2019, le moteur de recherche qui, compte tenu de son départ connu dans son blog. Il explique qu’il préférerait laisser parce que « son cœur était pas là. La direction, les actionnaires et a décidé au cours des dernières semaines qu’il irait. » Fait le 4 Mars.

Dans le processus, il est Mary Juyaux, directeur général adjoint, qui, comme il était un étroit Eric Léandri le bateau à gauche, comme il est logique.

Si le départ de Sylvain Peyronnet (avait travaillé dur l’image du moteur sur), à compter de la fin de cette semaine sera ajouté à cela, nous nous rendons compte que le jour jour de l’entreprise « Taps ».

Il faisait allusion apparemment pas toujours de remplacer les gens sur la gauche, mais une vague d’emploi est, semble (promotion interne est donc a priori pas considéré). Mais la question de la capacité de gagner maintenant se pose qwant parce que l’image affichée est détériorée ces derniers mois et beaucoup de problèmes qui ont affecté la société au fil des ans depuis sa création?

Il est certainement clair que la tâche du nouveau président, Jean-Claude Ghinozzi, nouvellement nommé, ne sera pas facile dans les mois à venir …